Présentation

  • : COMPANS INFORMATION COMMUNALE, INTERCOMMUNALE ET ENVIRONNEMENTALE, ROISSY PAYS DE FRANCE
  • COMPANS INFORMATION COMMUNALE, INTERCOMMUNALE ET ENVIRONNEMENTALE, ROISSY PAYS DE FRANCE
  • : Asseyez-vous confortablement dans notre fauteuil, et laissez-vous bercer par l'effarante actualité communale et environnementale de Compans. Bien calé, vous tomberez quand même de haut... 700 habitants, 7 prises illégales d'intérêts, 7 sites Seveso ! Bienvenu sur le blog du Collectif des Contribuables Companais.
  • Contact

Rechercher

4 février 2016 4 04 /02 /février /2016 22:11

Nos chers élus de la CCPMF, qui ont chèrement rétribué des cabinets d'avocats (qui les ont vu venir (€€€)), payés avec vos impôts (c'est plus facile de payer des avocats avec l'argent des autres - demandez à notre bon maire-) pour conserver leur joujou "CCPMF = indemnités", vont encore perdre...

Les conclusions du rapporteur du Conseil d'Etat ...: "bon les gars, votre QPC (question prioritaire constitutionnelle), bah elle n'est pas prioritaire... Ni constitutionnelle..."

Un étudiant en première année leur aurait expliqué, pour pas cher... mais comme ils se sont montés le bourrichon... "Tous ensemble, tous ensemble !"...€€€€€ !

Regardez la vidéo du conseil municipal de Compans vers la fin, notre bon maire aligne une logorrhée verbale politique sur la constitutionnalité digne d'Homer Simpson ! Bon on ne comprend rien, mais outre les fautes, il semble possédé par son sujet constitutionnel !

En d'autres termes, le problème de la CCPMF n'est pas un problème qui engage nos lois fondamentales !!!!

Notre bon maire, a encore perdu... Décidemment, lui et la justice... D'ailleurs, réclamons sa démission, ça soulagerait notre budget !

Intercoco : la QPC mal engagée ! Bah oui...

D'ailleurs, nous ne sommes pas les seuls à s'en réjouir, le bon RoissyMail aussi... Constance quand tu nous tiens !

Par compans
3 février 2016 3 03 /02 /février /2016 22:25
Par compans
3 février 2016 3 03 /02 /février /2016 22:22
Par compans
2 février 2016 2 02 /02 /février /2016 22:09

A Compans, alors que les embauches de responsables se multiplient, on ne bénéficie toujours pas du service administratif que nous sommes en droit d'attendre de ces beaux investissements indiciaires par la municipalité !

Révisez donc votre code général des collectivités territoriales (CGCT) qui distingue les « procès-verbaux » des conseils municipaux, (dont la communication peut être demandée par toute personne en application de l'article L. 2121-26), des « comptes rendus » des séances, qui, aux termes des articles L. 2121-25 et R. 2121-11, sont affichés sous huit jours, par extraits, à la porte de la mairie.

A Compans, rien n'est affiché...

Pourtant, le compte rendu de séance est un extrait du procès-verbal. Aucun texte ne réglemente le contenu du compte rendu de séance. Cependant, la rédaction des extraits doit permettre aux administrés de saisir le sens et la portée réelle des délibérations prises.

Dans un arrêt du 7 juillet 2010, le Conseil d'Etat indique que l'affichage des procès-verbaux des délibérations d'un conseil municipal est « entièrement régi par les dispositions du Code général des collectivités territoriales (CGCT) ».

Dans sa décision, la Haute Juridiction rappelle que « les séances des conseils municipaux sont publiques" (art. L.2121-18 du CGCT), que « le compte rendu de la séance est affiché dans la huitaine » (art. L.2121-25) et que « l'affichage du compte rendu de la séance (…), a lieu, par extraits, à la porte de la mairie » (art. R. 2121-11).

Afin d'informer le public sur la gestion municipale, le maire a donc : "l'obligation légale de faire afficher, par extraits faisant apparaître la nature de l'ensemble des questions abordées au cours de la séance correspondante du conseil municipal, le compte rendu de chaque séance".

Par compans
30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 12:52

OBJECTIF REUSSITE STRIKES BACK !

Les Parents d'élèves de Compans contre-attaquent...Une riposte juridique va partir... Et, en règle général, sur le plan juridique...(demandez au maire). On gagne parcequ'on a raison !

Cette décision implique un FAVORITISME POUR MITRY (principe non-constitutionnel...) c'est marrant les élus du coin confondent souvent favoritisme et solidarité...

Désolé Mitry !

Désolé chers élus de Compans, si on attend une réaction du maire ; il pleure son indemnité intercommunale perdue. La réaction du conseiller éducation, bah.... On attendra pour rien ! (Allez, si, une petite chance, essaie de traduire le sous-titre mais sans faute... ça devrait le faire !).

SCOOP : les parents de Compans préparent la contre-attaque...
Par compans
30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 12:25

L'information est déjà sur le site internet de la ville de Mitry : priorité aux Mitryiens... une victoire...

La décision est :1/Maintien de la double sectorisation pour Mitry-Mory, étendue à Compans. 2/Instauration d’une priorité pour les Mitryens sur le lycée de leur ville

Ce qui implique, puisque le lycée sera complet avec les seuls Mitryiens, que les Companais n'auront plus de choix que d'aller à Longperrier.

Parents d'élèves de Compans : demandez des comptes au Maire et à son conseiller (ah non pas le conseiller, il n'a jamais réagi... sur le sujet !)

On voit bien la Conseillere départementale sur la photo de la petition en ligne, qui défend à fond Mitry... au détriment des petits villages et de Compans...

Pourtant, souvenez-vous, elle vient quémander des voix à Compans... Pour la prochaine fois, souvenez-vous bien que quand vous élisez ce type de candidat, son mandant départemental ira à sa ville ....

Merci Marianne !

Lycée de Mitry, priorité aux Mitryiens !
Par compans
29 janvier 2016 5 29 /01 /janvier /2016 21:40

L'inspection académique avait décidé une double sectorisation des lycées de Mitry et de Longperrier pour faire face au nombre croissant d'élèves en seconde.

Pour ne pas ajouter des difficultés aux villages ruraux qui n'ont pas beaucoup de transports, une priorité était donnée par exemple aux collégiens Companais pour aller au Lycée de Mitry.

La mairesse de Mitry, la conseillère départementale (qui vient souvent quémander des voix à Compans) ont œuvré pour inverser les choses... pendant que notre maire laisse Compans se faire "empapaouter" bien comme il faut... Son conseiller éducation, aucune réaction, il ne doit pas bien connaitre les problématiques du lycée Balzac ?

Bref, les mitryiens auront la priorité au détriment des Companais.

Merci Môsieur le Maire de Compans et Môsieur le conseiller éducation de n'avoir rien fait pour défendre les Companais.

Seuls les parents d'élèves OBJECTIF REUSSITE ont essayé de faire quelque chose pour défendre Compans et les petits villages !

La logique de Mitry est : priorité à Mitry... absurde logique, comme si les Parisiens disaient, les universités priorité aux Parisiens.

Cette logique politicienne est proprement scandaleuse, le lycée "n'appartient pas" à une commune, mais fonctionne dans une logique de région et d'éducation nationale.

Bref : bonjour la solidarité territoriale de la municipalité mitryienne, ça promet... Et ça donne des leçons...

Merci Mitry, et merci au maire de Compans...

SCANDALE : Mitry "entourloupe"  Compans
Par compans
29 janvier 2016 5 29 /01 /janvier /2016 14:20
Par compans
28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 21:08
Par compans
28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 19:24
Par compans