Présentation

  • : COMPANS INFORMATION COMMUNALE, INTERCOMMUNALE ET ENVIRONNEMENTALE, ROISSY-PAYS DE FRANCE
  • : Asseyez-vous confortablement dans notre fauteuil, et laissez-vous bercer par l'effarante actualité communale et environnementale de Compans-Mitry. Bien calé, vous tomberez quand même de haut... Compans : 700 habitants, 7 prises illégales d'intérêts, 7 sites Seveso ! Bienvenu sur le blog du Collectif des Contribuables Companais et Mitryens.
  • Contact

Rechercher

12 février 2018 1 12 /02 /février /2018 15:56
Partager cet article
10 février 2018 6 10 /02 /février /2018 13:16
Partager cet article
10 février 2018 6 10 /02 /février /2018 13:05
Partager cet article
10 février 2018 6 10 /02 /février /2018 13:03

On en est où ?

A quand les grandes actions promises par le maire dans son tract...?

Ben ça alors, la neige s’est chargée de quelques soucis...

École : blocus et bouche cousue...
Partager cet article
6 février 2018 2 06 /02 /février /2018 20:33

Bon, on ne va pas revenir sur l’affaire de l’homme qui tombe à pic, ou comment le maire a perdu au tribunal de Paris quand il a voulu attaquer le blog pour diffamation. D’ailleurs il faudrait qu’il rembourse les frais d’avocat pris sur le budget communal... Ça serait fair-play de sa part ... on verra ça plus tard.

L’homme qui tombe à pic est en retard. Le 4x4 municipal sable la neige... normalement on retire la neige et on sable.

Ou on sable avant la neige...

Bref toujours en retard d’un épisode !

Neige : l’homme qui ne tombe pas à pic !
Neige : l’homme qui ne tombe pas à pic !
Partager cet article
3 février 2018 6 03 /02 /février /2018 11:37
Partager cet article
3 février 2018 6 03 /02 /février /2018 10:25

Réfléchissons un peu...

Le maire se gargarise du mot « solidarité », mais un observateur averti verra que la solidarité commence toujours par lui-même.

On pourrait revenir sur les logements pour ses proches qu’il attribue sans retenue mais ce n’est pas le sujet.

La « carte scolaire » c’est quoi ? Une expression de la solidarité ? Pourquoi pas ?

Imaginez les classes à plus de 30 dans un village à côté du nôtre .... SI c’est possible (voir le tract avec le maire dans une commune d’à-côté : il tracte comme il sait faire -avec photographe et belle écharpe-.)

Donc imaginez un village avec 30 enfants par classe et un autre avec 20 enfants par classe ?

La solidarité c'est de partager soit les effectifs (RPI pour les connaisseurs) soit les enseignants (la « carte scolaire »).

Donc ce qui se passe à Compans c’est normal...

Imaginez un village avec 3 médecins et un autre sans médecin : on peut éventuellement penser à mutualiser.

MUTUALISER/ ORGANISER/ SOLIDARITÉ : tout ce que le maire n’arrive pas à faire : lui il dépense.

Bah oui,

Quand t’es riche tu ne te poses plus ces questions... y’a pas de médecin : on en achète ! Y’a pas de supérette : on en achète ! Y’a pas de gazon synthétique : on en achète ! J’ai pas de secrétaire : on en achète !

Et on arrive avec un village avec des frais de fonctionnement exhorbitants... ( sans parler des frais de téléphonie municipale donc la facture tombera immanquablement sur le bureau d’un juriste...).

Pour les écoliers : j’en achète ! Où ? Dans les autres commune... (bah non crésus, ça ne se passe pas comme ça !).

Et là, lorsqu’une institution pauvre essaie de faire au mieux : notre maire de la commune riche parle de désengagement de l’Etat, de casse de l’éducation nationale... bref, il reste lui-même.

Donc, un peu de bon sens : mutualisons et réfléchissons au lieu de se comporter comme un taureau devant lequel on agite un chiffon rouge.

>Pensons au RPI, regroupement pédagogique de communes pour avoir des classes complètes (le conseiller éducation de la mairie lui ne parle que de classe à 3 niveaux en conseil... faudrait se mettre à niveau de ce qui peut se faire ? Non ?

>Pensons donc à Re-dynamiser le village ( au lieu de tracter les sempiternelles rengaines qui ne fonctionnent pas).

Regardez le tract ci-après, il provient de Mitry : là pour la politique partisane, il mutualise ses compétences de tracteur... mais au quotidien, dans son village qui se meurt, il ne fait rien !? Aah si : il dépense.... et fait tous les mauvais choix politiques possibles.

Dernier point : vous savez la balayeuse qui a couté si cher à Compans, et bien elle est prêtée à Mitry... pour certaines choses qui font si plaisir à la grande sœur il applique lui-même la « carte du balayage... »

Fermeture et solidarité ....
Partager cet article
2 février 2018 5 02 /02 /février /2018 19:01

Depuis plus de 20 ans, l’école de Compans est soumise (comme toutes les écoles) à la nécessaire question de la carte scolaire, et pour notre école, de la suppression de la 5ème classe...



Puis on entend la petite musique de la suppression et les manipulations de politique municipale commencent...

Là, on entend l’idée de « bloquer l’école mardi prochain ?! »

Le gréviculteur municipal va nous concocter tract (c’est fait), banderolles, sortie en bubus, manifestations de facade -pour se faire mousser - et accessoirement- dépenser des deniers publics pour « bloquer l’école »... Un scandale qui sera sanctionné... si de l’argent public est dépensé pour qu’il fasse son malin...

Car qu’en est-il exactement sur la SUPPRESSION d’une classe...

-Le problème?

En dépit des habituels mensonges politiques du maire (voir son tract sur le nième désengagement de l’Etat et patati et patata), le PROBLÈME est qu’il n’y a pas assez d’enfants...

-La faute à qui ?

Au maire pardi ! Quoi ? Le maire prétend le contraire...Mais, on le connait, bien évidemment qu’il blablatte... Depuis 10 ans il est maire et n’a pas rendu sa commune attractive... pire Compans perd des habitants (sédentaires...).

-Des preuves ?

Il a placé des proches sans enfants dans les logements communaux et a été condamné pour cela...

Il a fait semblant de lancer deux PLU (lotissements) mais les a lui même retirés en conseil municipal.

Il en a fait un 3eme qui est au tribunal, car mensonger.

-Des gros sous ?

Oui, des sousous, le maire a voulu lancer la construction de la cantine en prenant en compte 3 classes supplémentaires... visiblement il s’est encore trompé.

-Des dangers ?

Ah, oui, il avait mis des locaux de l’école sur des conduites de gaz à haute pression...(voir presse).

-Les réalités :

Compans n’est pas attractif dû a des errements dans les projets municipaux.

Pas assez d’enfants, pas de vision municipale pour maintenir les effectifs.

Les classes de double niveau (comme à Compans) ne sont pas la panacée, les RPI (regroupement pédagogique intercommunal) permettent des classes complètes et donnent de meilleurs résultats.

SCOOP ÉCULÉ : la sempiternelle fermeture de classe à Compans !
SCOOP ÉCULÉ : la sempiternelle fermeture de classe à Compans !
Partager cet article
31 janvier 2018 3 31 /01 /janvier /2018 09:48

Cet article est reposté depuis FNE Seine-et-Marne.

Partager cet article
31 janvier 2018 3 31 /01 /janvier /2018 09:48

Cet article est reposté depuis Le blog de ADENCA.

Partager cet article