Présentation

  • : COMPANS INFORMATION COMMUNALE, INTERCOMMUNALE ET ENVIRONNEMENTALE, ROISSY-PAYS DE FRANCE
  • : Asseyez-vous confortablement dans notre fauteuil, et laissez-vous bercer par l'effarante actualité communale et environnementale de Compans-Mitry. Bien calé, vous tomberez quand même de haut... Compans : 700 habitants, 7 prises illégales d'intérêts, 7 sites Seveso ! Bienvenu sur le blog du Collectif des Contribuables Companais et Mitryens.
  • Contact

Rechercher

16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 19:03

Sur le réseau internet des associations anticorruption françaises, la ligne de défense du maire de Compans, indigne tout le monde... Sa mauvaise interprétation de sa condamnation pénale est révélatrice de son état d'esprit concernant la justice, la loi et ses responsabilités de premier magisrtat de la commune...

Extrait d'ANTICOR NATIONAL :

"Le Maire et 2 de ses élues avaient dû comparaître au Tribunal de Meaux fin octobre, qui vient de les condamner à 1 500 € d’amende chacun pour prise illégale d’intérêt. Dans l’article du Parisien ci-lié, le Maire en conclut incroyablement que s’il est condamné à une peine relativement faible, c’est que la Justice reconnaît qu’il n’a pas commis de faute…"

CLIQUEZ : http://www.anticor.org/2012/12/14/condamnation-du-maire-de-compans-77-pour-prise-illegale-dinterets/

Propos d'indignation relayé par toutes les associations comme par exemple dans les yvelines :

CLIQUEZ : http://nelsondejesus.over-blog.com/article-condamnation-du-maire-de-compans-77-pour-prise-illegale-d-interets-113492387.html

Partager cet article
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 14:33
Partager cet article
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 17:25

L'affaire de Compans fait le tour de France.  

L'affaire de Compans fait le tour de France des réseaux anticorruptions. Cette affaire intéresse au plus haut point les associations qui luttent contre tout favoritisme de la part de certains de nos élus heureusement minoritaires.

                                                                   C'est une exigence  :  servir et non se servir.

C'est une exigence d’engagement, non pas partisan mais démocratique. La conviction qui rassemble les membres de ce type d'association n’est donc pas celle de porter la voix d’un parti en particulier, mais d’exiger de tous les partis et de leurs élus le comportement irréprochable inhérent à leurs responsabilités politiques, et de la part de tous les fonctionnaires, la probité qu’implique la recherche de l’intérêt général.


                                                                                               CLIQUEZ  : 

 

http://www.anticor.org/2012/11/07/prise-illegale-dinterets-dans-le-77/  


http://www.anticor.org/


http://www.facebook.com/ANTICOR.officiel 

 

http://anticor77.over-blog.com/

 

A Compans, ceux qui vous diront que "c'est politique" n'auront rien compris (ou au contraire, ont très bien compris mais veulent vous manipuler) .

La probité n'est pas de gauche ni de droite, elle est...  Elle s'impose qu'on soit de gauche ou de droite.

                                                      C'est d'ailleurs ce qui nous rassemble sur le BLOG.

Partager cet article
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 14:56

La phase magique à prononcer quand les élus sont surpris en faute : ils disent  "c'est politique !".  

A Compans comme ailleurs :

L'ex-président du Conseil italien Berlusconi, a été condamné, vendredi 26 octobre, par le tribunal de Milan, à quatre ans de prison pour fraude fiscale, dans l'affaire Mediaset. La peine a été réduite peu après à un an de prison après l'amnistie de trois années en vertu d'une loi d'amnistie datant de 2006 qui avait été promulguée par le gouvernement de gauche de l'époque pour réduire la surpopulation carcérale. Il lui a aussi été interdit d'exercer un mandat public pendant cinq ans.

Le Cavaliere a été reconnu coupable d'avoir artificiellement gonflé le prix des droits de diffusion de films, achetés par des sociétés écrans, lors de leur revente à son empire audiovisuel Mediaset. Le groupe aurait ainsi constitué des caisses noires à l'étranger et réduit ses bénéfices en Italie pour payer moins d'impôts. Outre le Cavaliere, dix autres personnes étaient accusées dans cette affaire. Le tribunal les a condamnés à verser 10 millions d'euros à titre d'avance au fisc italien.

 Berlusconi a aussitôt dénoncé "un intolérable acharnement ". "C'est un jugement politique, incroyable et intolérable. C'est sans aucun doute un verdict politique comme sont politiques tous les procès inventés contre moi", a-t-il déclaré en intervenant dans une émission d'une de ses chaînes privées, Italia 1.


A Compans :

L'avocat payé, par vos impôts pour le maire, invoque "le complot"  .

Il oublie de dire que l'affaire remonte à deux ans  et qu'elle a durée deux ans en enquêtes..071120122566-copie-1

Partager cet article