Présentation

  • : COMPANS INFORMATION COMMUNALE, INTERCOMMUNALE ET ENVIRONNEMENTALE, ROISSY-PAYS DE FRANCE
  • : Asseyez-vous confortablement dans notre fauteuil, et laissez-vous bercer par l'effarante actualité communale et environnementale de Compans-Mitry. Bien calé, vous tomberez quand même de haut... Compans : 700 habitants, 7 prises illégales d'intérêts, 7 sites Seveso ! Bienvenu sur le blog du Collectif des Contribuables Companais et Mitryen.
  • Contact

Rechercher

29 janvier 2016 5 29 /01 /janvier /2016 21:40

L'inspection académique avait décidé une double sectorisation des lycées de Mitry et de Longperrier pour faire face au nombre croissant d'élèves en seconde.

Pour ne pas ajouter des difficultés aux villages ruraux qui n'ont pas beaucoup de transports, une priorité était donnée par exemple aux collégiens Companais pour aller au Lycée de Mitry.

La mairesse de Mitry, la conseillère départementale (qui vient souvent quémander des voix à Compans) ont œuvré pour inverser les choses... pendant que notre maire laisse Compans se faire "empapaouter" bien comme il faut... Son conseiller éducation, aucune réaction, il ne doit pas bien connaitre les problématiques du lycée Balzac ?

Bref, les mitryiens auront la priorité au détriment des Companais.

Merci Môsieur le Maire de Compans et Môsieur le conseiller éducation de n'avoir rien fait pour défendre les Companais.

Seuls les parents d'élèves OBJECTIF REUSSITE ont essayé de faire quelque chose pour défendre Compans et les petits villages !

La logique de Mitry est : priorité à Mitry... absurde logique, comme si les Parisiens disaient, les universités priorité aux Parisiens.

Cette logique politicienne est proprement scandaleuse, le lycée "n'appartient pas" à une commune, mais fonctionne dans une logique de région et d'éducation nationale.

Bref : bonjour la solidarité territoriale de la municipalité mitryienne, ça promet... Et ça donne des leçons...

Merci Mitry, et merci au maire de Compans...

SCANDALE : Mitry "entourloupe"  Compans

Partager cet article

Par compans