Présentation

  • : COMPANS INFORMATION COMMUNALE, INTERCOMMUNALE ET ENVIRONNEMENTALE, ROISSY-PAYS DE FRANCE
  • : Asseyez-vous confortablement dans notre fauteuil, et laissez-vous bercer par l'effarante actualité communale et environnementale de Compans-Mitry. Bien calé, vous tomberez quand même de haut... Compans : 700 habitants, 7 prises illégales d'intérêts, 7 sites Seveso ! Bienvenu sur le blog du Collectif des Contribuables Companais et Mitryens.
  • Contact

Rechercher

1 septembre 2021 3 01 /09 /septembre /2021 16:15
INCENDIE COMPANS : les dangers cachés … Les décisions hasardeuses…

Dans sa vidéo, le maire, dépassé, minimise les dangers inhérents à l’incendie… Il se trompe lourdement… dit par exemple que la zone SEVESO n’est pas impactée, ce n’est pas la réalité… 

 

Cet incendie pose ainsi de nombreuses questions en terme de sécurité industrielle, sécurité environnementale, sécurité publique.

Cet incendie démontre que les décisions prises par les élus n’ont vraiment pas été à la hauteur de ces enjeux de sécurité.

 

Il faut donc revenir sur les décisions calamiteuses prises par les municipalités gérant cette ZI : absence d’évaluation environnementale, réduction du PPRT ( Plan de prévention des risques technologiques ), urbanisation à outrance, PLU, revenus fonciers et taxes professionnelles qu’on souhaite garder pour financer les budgets municipaux…

 

Comprenez que l’intérêt de tous (en termes de sécurité industrielle et sanitaire) était d’augmenter le périmètre de sécurité de cette zone pour éviter -justement- que des camps ne s’installent et plus généralement que des riverains ne soient en danger…

Les municipalités (Compans et Mitry) ont voté le contraire : ils ont voté à la fois la dispense d’évaluation environnementale et puis la réduction du PPRT de la ZI.

 

On voit ce qu’il advient ensuite. On craint vraiment pour l’avenir.

 

Bien évidement, si le PPRT avait été augmenté, Il n’y aurait pas eu de campement, car les décisions de justice auraient été immédiates : personne ne peut dormir dans une zone soumise à un PPRT… Au lieu de cela on a réduit le PPRT et on construit hôtel et on fait des projets de lotissements à proximité…

 

Pire… on laisse s’installer une décharge (on apprend maintenant que le camp était aussi une décharge immense ) sur des servitudes de type pipeline (Trapil) et à proximité de cuves d’essence pour poids lourds : un scandale.

 

On vous explique tout cela avec des preuves et des documents.

 

Car depuis très longtemps l’association et le blog défendent l’idée suivante : LA PROXIMITE DE LA ZONE INDUSTRIELLE SEVESO N’A PAS VOCATION À ETRE URBANISÉE, LE PPRT DOIT ÊTRE AUGMENTÉ POUR PROTÉGER LES POPULATIONS.

Les citernes de la station pour poids-lourds sont aussi enfouies à proximité du pipeline

Les citernes de la station pour poids-lourds sont aussi enfouies à proximité du pipeline

L’HISTORIQUE :

En décembre 2014, le maire et son conseil avaient voté la réduction incohérente du PPRT de la zone industrielle.

Pire, auparavant, la mairie s’était prononcée favorablement en faveur d’une dispense préalable d’évaluation environnementale !!!!

Le PIPELINE :

 

La ZI Mitry Compans a été pensée pour ravitailler la région. Un pipeline arrive donc depuis Le Havre et alimente les cuves de stockage de la ZI. Ces cuves de stockage d’hydrocarbures sont classées SEVESO seuil haut. 

Malheureusement on a laissé s’installer une décharge au dessus de la servitude ( espace au dessus duquel rien ne peut se faire).

L’incendie est donc au dessus de la servitude du pipeline. C’est un danger. 

Pourquoi le maire n’en parle pas ? Pourquoi apprend-t-on qu’en plus d’un camp, il y avait une énorme décharge ?

Pourquoi donc avoir réduit le PPRT qui aurait protégé ces espaces ? 
 

 

INCENDIE COMPANS : les dangers cachés … Les décisions hasardeuses…

Les cartes de zonages démontrent que le camp avec sa décharge sont au dessus des zones de servitudes.

 

Qui en parle ? Pourquoi le maire ne le dit pas ? 

Encerclé en rouge le camp et au dessous le pipeline et sa servitude
Encerclé en rouge le camp et au dessous le pipeline et sa servitude
Encerclé en rouge le camp et au dessous le pipeline et sa servitude

Encerclé en rouge le camp et au dessous le pipeline et sa servitude

L’association a agi depuis longtemps pour faire comprendre la dangerosité des décisions prises concernant notamment la dispense d’évaluation environnementale concernant la réduction inadmissible du PPRT.

On comprend moins l’attitude du maire, qui du temps de l’adhésion de la commune à la CCPMF ( Communauté de commune Plaine et Monts de France) était  vice-président chargé de la sécurité de la zone industrielle, et à ce titre était indemnisé à hauteur de 1885€…

C’est qu’il doit connaître les enjeux de la zone… 

 

C’est pourquoi nous réitérons nos questions :

 

Pourquoi avoir dispensé le PPRT d’une évaluation environnementale ?

 

Pourquoi avoir été favorable à une réduction du PPRT ?

 

Pourquoi s’obstiner à vouloir construire des lotissements en bordure de zone SEVESO ?

 

Pourquoi avoir laissé s’installer sur la servitude du TRAPIL (pipeline) une décharge dangereuse ?
 

Partager cet article
1 septembre 2021 3 01 /09 /septembre /2021 12:31
INCENDIE COMPANS : communication de crise, le fiasco communal…

L’incendie companais met en lumière beaucoup de failles au niveau de la gestion communale des événements.

 

1/ La communication de crise :

Le maire a immédiatement souhaité faire une vidéo, communiquée publiquement sur tous les réseaux et médias locaux, dans laquelle il règle ses comptes de manière étonnante et décalée : il parle de politique, de ses « opposants », « d’opposants à la commune », de « balivernes »  alors même que l’incendie n’est toujours pas maîtrisé à l’heure où il se met en scène !

Au lieu de régler ses comptes politiques personnels (comme à son habitude), il aurait dû davantage se concentrer sur la forme de son discours et de son expression.

Une communication de crise réussie se doit de se focaliser uniquement sur la crise et non pas divaguer sur d’autres sujets, ce qui entraîne immanquablement un déficit de crédibilité.

Ainsi, il gratifie les internautes de cette phrase incongrue dénotant un manque de clarté, il bredouille et bafouille  :  «  … L’INCENDIE N’EST TOUJOURS PAS CIRCONCIS …».

La tonalité de cette méconnaissance des termes, dont on perçoit la réalité sur les images, provoque immédiatement « une gêne »…  On se dit que ça ne va pas…
 

La preuve en vidéo  : allez à 6 min 50 de la vidéo mise sur les réseaux et vers la fin où le discours devient carrément incompréhensible et politique… 

De la même manière, en communicant opportuniste,  afin de démontrer son action concrète sur le terrain, il s’empresse de modifier son profil public Facebook pour montrer qu’il est dans l’action … sa photo de couverture est donc habilement changée …

INCENDIE COMPANS : communication de crise, le fiasco communal…

Cependant, en mars 2021, il lui semblait tout aussi pertinent de mettre le camp qui a brûlé en photo de couverture de son compte public Facebook… 

INCENDIE COMPANS : communication de crise, le fiasco communal…

Pire… les photos de presse du parisien démontrent que le coupé-cabriolet noir du maire était stationné en infraction aux règles de stationnement dans cette zone ( on voit bien l’interdiction de stationner) et, qui plus est, en pleine intervention des pompiers … ce qui aurait pu gêner des engins de secours de fort gabarit … 

Dans ces cas précis on met sa voiture en sécurité… et on respecte la réglementation.

INCENDIE COMPANS : communication de crise, le fiasco communal…
INCENDIE COMPANS : communication de crise, le fiasco communal…
INCENDIE COMPANS : communication de crise, le fiasco communal…

2 / Les atteintes environnementales 

 

Ainsi, le maire s’offusque publiquement, il aime passer dans les médias, mais davantage quand les choses sont visibles… 

Quand les choses dérangent il n’y a plus personne.

Un récent scandale sanitaire et environnemental d’une grande importance n’a pas donné lieu à une réaction aussi médiatique de sa part : aucune vidéo dénonçant les 50 000 tonnes de mâchefer déversées comme remblai sur la commune et dont l’analyse présente des taux élevés de dioxine cancérigène…
Là, le maire ne s’offusque pas publiquement, pourtant c’est une enquête de France Télévision qui a découvert le pot aux roses ! 

3/ Qui est responsable de ce terrain ?

 

Bien évidemment, se posera rapidement la responsabilité de remettre en état ce terrain brûlé et dorénavant pollué…

Le cafouillage informationnel communal est de mise. Des informations contraires sont délivrées. Le terrain appartient à ADP selon la vidéo de son adjoint sécurité.

Le maire dit quand à lui que le terrain  appartient à ADP mais qu’une convention serait signée pour des projets… Quels projets  ? Qui est responsable de ce terrain…

Le maire a cru bon de parler argent très rapidement en évaluant lui-même les dégâts du sinistre (300 000€) alors même que celui ci (le lendemain) n’est pas encore CIRCONSCRIT… ( voir extrait article du Parisien ci-dessous) .

Nous suivrons ce dossier et les éventuelles implications financières : y a t il eu des assurances contractées s’il y a eu convention de mise à disposition du terrain ? 

 

INCENDIE COMPANS : communication de crise, le fiasco communal…

La communication de crise est un exercice compliqué.

Visiblement complètement dépassé, le maire de Compans a fait tout ce qu’on ne doit pas faire quand des événements de cette ampleur surviennent :

1- Il se montre rapidement et parle sans prendre le temps de la réflexion…

2- Se gare n’importe où… 

3- Fait une vidéo qui apparaît non crédible 

4- Fait de la politique sur l’événement 

5 - Refile les responsabilités aux autres 

6 - Accuse …

Partager cet article
31 août 2021 2 31 /08 /août /2021 10:48

Au blog, on a jamais autant répété que la ZI était une ZI dangereuse. Des dizaines d’entreprises sont soumises aux normes SEVESO 3 dont certaines ont des activités extrêmement dangereuses : stockage hydrocarbures ou dépotage de chlore… 

L’incendie d’aujourd’hui, quelle que soit son origine, démontre que le risque zéro n’existe nulle part et pas non plus dans cette zone… (notamment en raison de la propagation des dangers : théorie des dominos).

On ne peut que constater la grandeur de cet incendie : on imagine si cela se produisait dans une cuve d’hydrocarbure …

On l’a répété, dans ce blog et ailleurs, ce ne sont pas les entreprises qui sont ou seraient en cause… mais la pression de certains élus pour urbaniser cette zone et qui ont voté, par exemple, la réduction du PPRT, la construction d’hôtel, et, principalement,  la municipalité  de Compans qui veut -à tout prix- construire des centaines de logements à proximité de cette zone ultra-dangereuse.

Proximité de dangers « actifs »… mais aussi de dangers « passifs » : 50 000 tonnes de mâchefer cancérigène (seuil de dioxine dépassé) ont été déversées à Compans pour remblayer la RD 212 entre la ZI et le village selon une enquête relayée par France Télévision…

Bienvenue à proximité de cette zone…

 

Incendie à Compans… le gâchis…
Incendie à Compans… le gâchis…
Incendie à Compans… le gâchis…
Incendie à Compans… le gâchis…
Incendie à Compans… le gâchis…
Incendie à Compans… le gâchis…
Incendie à Compans… le gâchis…

Partager cet article
8 août 2021 7 08 /08 /août /2021 19:37
No comment : quand la justice passe, l’ex-maire se déballonne… Condamné, il chouine sur son « niveau de vie ».

Partager cet article
2 août 2021 1 02 /08 /août /2021 17:43

Uns fois n’est pas coutume : le blog partage la newsletter d’ANTICOR dans une affaire de prise illégale d’intérêts qui reste une des spécialités du blog !   
ANTICOR explique et met les pendules à l’heure… 

Newsletter ANTICOR
Newsletter ANTICOR
Newsletter ANTICOR
Newsletter ANTICOR
Newsletter ANTICOR
Partager cet article
30 juillet 2021 5 30 /07 /juillet /2021 11:38
Partager cet article
30 juillet 2021 5 30 /07 /juillet /2021 11:34
Encore un autre… avec ses deux adjoints .. au tribunal en septembre…
Encore un autre… avec ses deux adjoints .. au tribunal en septembre…

Partager cet article
30 juillet 2021 5 30 /07 /juillet /2021 11:27

Décidément… c’est visiblement tentant…

Partager cet article
27 juillet 2021 2 27 /07 /juillet /2021 16:04

TRUST a été choisi par un ancien, lecteur assidu du blog pour la quatrième œuvre.

En premier lieu, le texte, pour la volupté de lire les mots, ensuite, le lien YouTube pour le plaisir de l’interprétation.

TITRE : Les brutes 
Au loin, je vois des drapeaux en pagaille
Autour de moi les gosses tombent sous la mitraille
Au loin, je vois des drapeaux qui vacillent
J'aperçois les marteaux pas les faucilles
Brutes assoiffées dessus me sont tombées
Sur le revers de l'uniforme un signe difforme
Vagues souvenirs de gens fiers, poings levés courant dans
les rues
Tchécoslovaques perdus
Tournés vers l'Ouest rien de nouveau
A la porte de chez toi réouvre le tombeau
La vue de leurs chars te laissera hagard, hagard.
Au loin, je vois des drapeaux qui flottent
Le long des avenues, ces gens chaussés de bottes
Au loin, je vois des drapeaux qui vacillent
J'aperçois les marteaux pas les faucilles
Brutes bien entraînées, propagande guérilla,
Qui d'un seul geste, d'un seul te mettent au pas
Idéologie construite sur vos cadavres
Ecoutez-les chanter le fusil pointé
Ecoutez-les vanter leur système politique
Où tu marche dans le rang par la trique et les flics
Devinez-les courtois si tu bouges je t'abats
Devinez-les féroces quand au napalm ils brûlent vos gosses
Au loin, je vois des drapeaux en pagaille
Autour de moi les gosses et leurs entrailles
Au loin, je vois des drapeaux qui s'enflamment
En hurlant dans la ville courent vos femmes vos âmes
Restez donc insouciants, restez donc perplexes,
Invitez les à boire, à manger, à se distraire
Assis à table ils parleront des cris qu'on fait taire
Ils parlerons de la mort et de son pouvoir
Ils viennent chez vous pour se satisfaire
De vous voir à genoux de tendre la joue
Crachez-leur au visage dans l'ultime dans le sauvage
Prenez-les dans vos mires, visez la tête sans fléchir
Au loin, faites que je ne voit jamais de drapeaux
Que les gosses continuent à rire à être beaux
Autour faites que s'épanouissent les familles
Sans le poids d'un marteau ni l'ombre d'une faucille
Au loin, je vois des drapeaux qui flottent
Le long des avenues, ces gens chaussés de bottes
Au loin, je vois des drapeaux qui s'enflamment
En hurlant dans la ville courent vos femmes, vos femmes

Courent vos femmes, vos âmes, vos âmes, vos âmes

Les Brutes,….

Au loin, je vois des drapeaux en pagaille
Autour de moi les gosses tombent sous la mitraille
Au loin, je vois des drapeaux qui vacillent
J'aperçois les marteaux pas les faucilles

Au loin, je vois des drapeaux qui flottent
Le long des avenues, ces gens chaussés de bottes
Au loin, je vois des drapeaux qui s'enflamment
En hurlant dans la ville courent vos femmes, vos femmes

Courent vos femmes, vos âmes, vos âmes, vos âmes

Les Brutes….

Paroles : Bonvoisin - Krief 

Partager cet article
26 juillet 2021 1 26 /07 /juillet /2021 23:02

SAEZ a été choisi par une lectrice mitryenne du blog pour la troisième œuvre.

En premier lieu, le texte, pour la volupté de lire les mots, ensuite, le lien YouTube pour le plaisir de l’interprétation.

TITRE : PILULE 

Je me lève et je prends des Pilules pour dormir
Je prends le métro dans la meute je rêve de partir
Dans des pays où il fait chaud à l'autre bout du monde
Loin de ce boulot qui me tue et qui creuse ma tombe
Je me lève et je prends des pilules pour dormir
Les jours se ressemblent et putain que c'est triste à mourir
Quand on a rien pour soi que le chèque de fin d'mois
La télé, le canapé et le crédit à payer
Je vais les rues je vais les lieux où on ne m'attend pas
Ceux que je croise au fond des yeux, non, ne me voient pas
Je parle à des gens comme moi qui n'ont l'air de rien
Des esclaves en muselière qui n'en pensent pas moins
Je fais le mort, je fais le fier, je fais celui qui existe
Mais dans l'ombre du miroir je ne vois que du triste
Parano dans les rues putain je parle seul
Toxico au pognon je vais droit au cercueil
En or, s'il vous plaît, je voudrais qu'on m'inhume
Mais j'ai les moyens que de la fosse commune
Un jour c'est vrai, je vais finir par me trouver un flingue
Et je descendrai dans la rue, si tu bouges, je déglingue
Ils me mettront au fond du trou une balle dans la tête
Mais putain ça sera pas pire que mon putain de quotidien
Je me lève et je prends des pilules pour dormir
Je prends le métro dans la meute je rêve de partir
Dans des pays où il fait chaud à l'autre bout du monde
Loin de ce boulot qui me tue et qui creuse ma tombe
J'ai des amis, j'ai des amours, je connais pas leur nom
On surfe tous au gré des toiles sûr qu'on est pris dedans
Sûr qu'on est rien, que rien, que du vide, que du vent
Sûr qu'on est rien, rien que des morts, que des morts vivants
Je rêve un jour de rencontrer les filles de Miami
Et les stations s'enchaînent, moi je sors à Vitry
Dans les couloirs du métro, je crache sur les murs
Mais la nation me guette, mais la nation me guette
Je suis un homme mort coincé entre quatre murs
Je suis, je suis, je suis, je suis un homme moderne
Je me cogne la tête et j'essaie de m'enfuir
Mais les miradors guettent, ouais les miradors guettent
Je sais qu'ils me regardent en haut du haut des satellites
Dans mes rêves d'Amérique moi je tente de fuir
Le lendemain qui m'attend? Le couteau, le couteau dans le dos
Je sais bien au fond de moi-même qu'ils veulent me faire la peau
Trois jours dans le métro, moi je suis le troupeau
Direction l'abattoir à quatre pattes sur le dos
Ils me mettront comme ils ont mis mes parents et les tiens
Pour qu'un putain d'actionnaire nage avec les dauphins
Je me lève et je prends des pilules pour dormir
Je prends le métro dans la meute je rêve de partir
Dans des pays où il fait chaud à l'autre bout du monde
Loin de ce boulot qui me tue et qui creuse ma tombe
Je me lève et je prends des pilules pour dormir
Les jours se ressemblent et putain que c'est triste à mourir
Quand on a rien pour soi que le chèque de fin d'mois
La télé, le canapé et le crédit à payer, ouais
Amphétamine sous lexomil, extasie sous valium
L'héroïne de mes nuits, des acides dans les chewing-gums
Des cachets pour maman des anti-dépressions
Du viagra pour les vieux et des calmants pour les enfants
Neuroleptiques toujours sûr qu'on cherche le jour
Où nous verrons lumière dans tant de contre-jours
Société, c'est perdu nos amours sous tranquillisant
Qui sommeillent dans les cœurs des métros de perdants
Dis quand viendra le jour où nous retrouverons flamme?
Ici, tout est fini, Paris n'est plus Paris
Chez les gauchistes dans la droiture, chez les anar's de mon pays
Y a que les télés qui s'allument et les filles qui disent "Oui"
Satellite extasie, somnifère sur mon esprit
Est-ce que je verrai un jour les filles de Miami?
Temps modernes à la mine, je cherche qui je suis
Pour un coup d'soleil faudra payer le prix
Les pornos et les joints, non, ne me font plus rien
Moi je crache mon venin à la face du destin
Les stations de métro sont mon unique route
Sous l'acide des pluies passer entre les gouttes
Alors la nuit j'traîne comme un loup dans la plaine
Qui pourra remplacer le poison dans la veine?
Et je cherche aux étoiles à qui donner mon corps
Dans les boîtes à cochons, je baise sur les dancefloors (dancefloors)
Dans les boîtes à cochons, je baise sur les dancefloors (dancefloors)
Dancefloors
Dancefloors
Dancefloors
Dance-
Dancefloors
Dancefloors
Dancefloors
Source : Musixmatch
Paroliers : Damien Saez
Partager cet article