Présentation

  • : COMPANS INFORMATION COMMUNALE, INTERCOMMUNALE ET ENVIRONNEMENTALE, ROISSY-PAYS DE FRANCE
  • : Asseyez-vous confortablement dans notre fauteuil, et laissez-vous bercer par l'effarante actualité communale et environnementale de Compans-Mitry. Bien calé, vous tomberez quand même de haut... Compans : 700 habitants, 7 prises illégales d'intérêts, 7 sites Seveso ! Bienvenu sur le blog du Collectif des Contribuables Companais et Mitryen.
  • Contact

Rechercher

2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 06:17

Une «commission éthique et transparence» de 18 membres, neuf élus et neuf citoyens, a été instaurée dans la ville.

Limoges a installé lundi sa «commission éthique et transparence», un dispositif destiné à veiller à la probité des élus dans leur action municipale et soutenu par l’association de lutte contre la corruption, Anticor, qui souhaite l’étendre à d’autres villes.

«Pour nous Limoges sera un véritable laboratoire», s’est réjouit la vice-présidente de l’association Anticor, Séverine Tessier. «Il s’agit d’une première, tout est presque à inventer, et les champs d’action de la commission s’affineront au fur et à mesure», a-t-elle ajouté lors d’une conférence de presse.

La commission, composée de 18 membres, neuf élus et neuf citoyens, aura le pouvoir de se réunir quand elle le souhaitera et à la fréquence qu’elle jugera utile. Treize mois de négocations entre l’association et la ville ont été nécessaires pour définir les contours de la commission qui aura un rôle consultatif et de conseil.

«Vous êtes des pionniers. Vous avez désormais de grandes responsabilités, car la France et les Français ont les yeux rivés sur vous», a lancé le maire à l’adresse des membres de la commission. «Nous avons obtenu toute la liberté nécessaire pour pouvoir communiquer sur les dossiers dont nous serons saisis et avons un full-access garanti à toute la documentation que nous demanderons sous réserve d’en respecter la confidentialité», a expliqué le représentant local d’Anticor et membre de la commission. Anticor souhaite étendre le dispositif à une quarantaine d’autres villes où les maires, déjà élus ou candidats, avaient signé la Charte Anticor pendant la campagne municipale de mars 2014. AFP

A Compans , une demande avait été effectuée pour connaitre exactement les membres de la commission d'appel d'offres... Qui est restée vaine... Compans, un exemple à ne pas suivre...

Partager cet article

Par compans