Présentation

  • : COMPANS INFORMATION COMMUNALE, INTERCOMMUNALE ET ENVIRONNEMENTALE, ROISSY-PAYS DE FRANCE
  • : Asseyez-vous confortablement dans notre fauteuil, et laissez-vous bercer par l'effarante actualité communale et environnementale de Compans-Mitry. Bien calé, vous tomberez quand même de haut... Compans : 700 habitants, 7 prises illégales d'intérêts, 7 sites Seveso ! Bienvenu sur le blog du Collectif des Contribuables Companais et Mitryens.
  • Contact

Rechercher

25 janvier 2020 6 25 /01 /janvier /2020 09:24

Il en aurait presque fait pleurer dans les chaumières avec sa déclaration de candidature : le « maire-candidat-condamné », s’accroche à son fauteuil.

Alors que ses mandats ont été, pour le moins, pitoyables en terme de probité (condamnations multiples : maire, adjoint et conseillers ), très médiocres en terme de gestion communale (endettement, gabegies financières ) et enfin nuls en anticipation et en sécurité : il ne craint pas le ridicule politique en se présentant comme l’homme de la situation.

Bref, pour lui la place est très bonne : satisfait de sa retraite, satisfait de sa bonne forme, satisfait de lui-même... il veut son troisième mandat... il y verra vraisemblablement une reconnaissance de son action. Nous y verrons le courronnement du clientélisme : tout le monde verra le courronnement du clientélisme... sauf lui... l’égo électoral sert aussi à ça.

Comme dans les nombreux tribunaux, où il ne voyait jamais ce que la société lui repprochait. Il a donc été condamné au nom du peuple français à deux mois de prison avec sursis et amende pénale. Et il a continué à blablater... : « suis pas un malpropre », paf... condamné, « c’est eux les méchants diffamateurs »... paff retoqué tu payes...

Il se présente donc à vos suffrages... elle est belle la vie bli bli.

Je m’accroche... Je m’accroche... blabla blabla
Je m’accroche... Je m’accroche... blabla blabla
Je m’accroche... Je m’accroche... blabla blabla
Je m’accroche... Je m’accroche... blabla blabla
Je m’accroche... Je m’accroche... blabla blabla
Je m’accroche... Je m’accroche... blabla blabla

Partager cet article

commentaires