Présentation

  • : COMPANS INFORMATION COMMUNALE, INTERCOMMUNALE ET ENVIRONNEMENTALE, ROISSY-PAYS DE FRANCE
  • : Asseyez-vous confortablement dans notre fauteuil, et laissez-vous bercer par l'effarante actualité communale et environnementale de Compans-Mitry. Bien calé, vous tomberez quand même de haut... Compans : 700 habitants, 7 prises illégales d'intérêts, 7 sites Seveso ! Bienvenu sur le blog du Collectif des Contribuables Companais et Mitryens.
  • Contact

Rechercher

6 septembre 2014 6 06 /09 /septembre /2014 12:20

Une pétition est adressée à la mairie pour faire ralentir les dingues dans "LE VIRAGE DE LA MORT" de Compans.virage de la mort-copie-1
Situé au croisement de la rue de l abreuvoir et la rue de la fontaine, ce virage en dévers, que des utilitaires blancs ou les grosses cylindrées immatriculées de partout, prennent à fond en faisant crisser les pneus... a été de nombreuses fois le théatre de sortie de route...
La mairie n'a jamais réagi depuis une dizaine d'années, vraisemblablement dû au fait qu'aucun conseiller municipal n'habite le coin !

Anecdote réelle : l'adjoint en charge de ce dossier touchant au transport (qui n'a d'ailleurs rien fait et qui est toujours présent...), avait à l'époque argumenté que les risques avec les ralentisseurs étaient plus nombreux pour les amortisseurs que pour les gamins... ?!

DESTRUCTION VPlus sérieusement, les récents évènements inquiètent les riverains qui ont eu le courage de réagir en faisant une pétition (faut pleurer pour avoir des ralentisseurs, alors que d'autres en ont, sans demander?!) Bref... Attendons la réaction de la municipalité. Bien évidemment, si dautres accidents graves avaient lieu, les responsabilités pénales seraient alors immédiatemment engagées contre les responsables de la municipalité qui sont dorénavant informés ( et ce, à plusieurs reprises) de la dangerosité réelle de cette voirie. Les riverains en ont marre de risquer leur peau, aux élus de prendre leur reponsabilités... là ça devient urgent...

Car il y a plein de jeunes enfants dans ce coin.

Partager cet article

commentaires