Présentation

  • : COMPANS INFORMATION COMMUNALE, INTERCOMMUNALE ET ENVIRONNEMENTALE, ROISSY-PAYS DE FRANCE
  • : Asseyez-vous confortablement dans notre fauteuil, et laissez-vous bercer par l'effarante actualité communale et environnementale de Compans-Mitry. Bien calé, vous tomberez quand même de haut... Compans : 700 habitants, 7 prises illégales d'intérêts, 7 sites Seveso ! Bienvenu sur le blog du Collectif des Contribuables Companais et Mitryen.
  • Contact

Rechercher

5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 09:56

dégradation 2Dans son éditorial du fabuleux "COMPANS-INFO", le maire parle : "Notre village connait une lente érosion démographique". Il en conclu magistralement que "c'est le bien triste bilan d'un manque de construction pour l'habitation et la fuite de nos jeunes devant l'impossibilité de trouver un logement à Compans "

La réalité est autre...

1/ Il suffit de se promener dans le village pour constater que les constructions nouvelles ne manquent pas, ça construit partout...

2/ Certains jeunes trouvent des logements à Compans !

3/ La "fuite" des jeunes est quand même un peu normale ! Faut couper le cordon JoJo ! 

Conclusion :

C'est hélàs un échec qui avait été annoncé faute de vision municipale cohérente.

Compans n'est plus du tout attractif, des gens partent avec leurs enfants (moins d'enfants scolarisés à l'école), déçus de voir vers quoi ce village évolu :favoritisme, clientélisme, idéologisme, populisme, communautarisme. Comment investir à Compans quand on sait que certains se dispensent de permis de construire, pourquoi vouloir rester quand l'insécurité gagne le coeur du village...

Dernière preuve : encore un article dans Le Parisien du 17 MARS 2012 :

"Un habitant de la rue de la Fontaine, à Compans, très énervé de découvrir sa voiture dégradée, s’en est pris à des nomades sédentarisés de la commune, jeudi soir, vers 20 heures. Accompagné d’une vingtaine de riverains, il est allé s’expliquer avec ceux qu’il accuse d’avoir abîmé son véhicule.
Les policiers de Mitry-Mory se sont rendus sur les lieux mais l’altercation n’a pas dégénéré et elle en est restée aux mots."

Partager cet article

Par Spider - dans Environnement